Megtisztelő: az itteni tegnapi lapszemle vezető anyagát franciára és angolra fordították

visegrad

a Visegrádi négyekről franciául és angolul tudósító új honlapon:

Par István Lovas.

« L’Autriche a menacé Merkel: les réfugiés seront envoyés en Allemagne » a titré le portail d’informations allemand Deutsch Wirtschafts Nachrichten, citant le ministre des Affaires étrangères de l’Autriche Sebastian Kurz, qui a déclaré nécessaire de renforcer la protection des frontières extérieures de l’Union européenne.

Les réfugiés qui arrivent sans papiers d’identité doivent être déplacés sur une île en dehors des frontières de l’Union européenne, puis renvoyés vers les centres dans les pays tiers. « L’UE doit rapidement apprendre de pays tels que l’Australie », a déclaré le politicien conservateur. La marine australienne place les demandeurs d’asile sur les îles de l’océan Pacifique ; ce qui est critiqué par les organisations des droits de l’Homme. Il a ajouté que si l’UE avait une forte protection à sa frontière, il n’y aurait pas besoin d’un accord sur les migrants avec la Turquie.

Mais qui prétend que les frontières extérieures de l’UE n’ont pas besoin de protection devrait logiquement demander le rétablissement des frontières nationales. Par conséquent, l’Autriche n’a pas exclu d’envoyer les réfugiés en Allemagne.

Traduit du hongrois par le Visegrád Post.
Publié originellement sur le blog d’István Lovas.

 

By István Lovas.

“Austria threatened Merkel : the refugees will be sent to Germany” titled the Deutsch Wirtschafts Nachrichten German news portal, quoting the Minister of Foreign Affairs of Austria Sebastian Kurz, who declared necessary to strengthen the protection of the external borders of the European Union.

The refugees arriving without identity papers must be relocated on the island outside of the European Union’s borders, then sent back to centers in third countries. “The EU must quickly learn from countries such as Australia,” said the conservative politician. The Australian navy put asylum seekers on islands in the Pacific ocean; which is criticized by Human Rights organizations. He added that if the EU would have strong border protection, there would be no need for a deal on migrants with Turkey.

But who claims that EU’s external borders do not need protection should logically ask for the restoration of national borders. Therefore, Austria did not excluded to send the refugees to Germany.

Translated from Hungarian by the Visegrád Post.
Originally published on István Lovas’ blog.

L’Autriche menace Merkel


Forrás:lovasistvan.hu
Tovább a cikkre »